S’abonner

Inscrivez-vous à notre newsletter

Subscribe elementum semper nisi. Aenean vulputate eleifend tellus. Aenean leo ligula, porttitor eu, consequat vitae eleifend ac, enim. Aenean vulputate eleifend tellus.

Subscribe elementum semper nisi. Aenean vulputate eleifend tellus. Aenean leo ligula, porttitor eu, consequat vitae eleifend ac, enim. Aenean vulputate eleifend tellus.

Albert GLEIZES (1881-1953)

Gleizes commence à peindre en autodidacte autour de 1901 à la manière des impressionnistes, mais il se détourne progressivement de ce style pictural pour obtenir un rendu plus synthétique. A partir de 1910, il adopte un style de plus en plus analytique qui le conduit à décomposer les formes en multiples facettes au coloris atténué.

A l’exposition indépendante de 1911, Gleizes expose un nu masculin et Femme aux phlox aux côtés de Metzinger, Fauconnier, Léger et Delaunay.

Dans un premier temps, Gleizes tente de concilier le traitement cubiste et la tradition. Puis c’est grâce à l’inspiration de Robert Delaunay que commence à se manifester chez Gleizes une tendance abstraite.

Après la Première Guerre mondiale, le style d’Albert Gleizes évolue de façon très sensible. Usant désormais d’aplats de couleurs plus ou moins géométriques, il alterne compositions purement abstraites et figurations allusives.

Cf. Site internet Fondation Albert Gleizes – Son Œuvre

Huile sur toile « Poème Onirique »

Albert GLEIZES