S’abonner

Inscrivez-vous à notre newsletter

Subscribe elementum semper nisi. Aenean vulputate eleifend tellus. Aenean leo ligula, porttitor eu, consequat vitae eleifend ac, enim. Aenean vulputate eleifend tellus.

Subscribe elementum semper nisi. Aenean vulputate eleifend tellus. Aenean leo ligula, porttitor eu, consequat vitae eleifend ac, enim. Aenean vulputate eleifend tellus.

Jean-Boris LACROIX (1902-1984)

A partir de 1927, au Salon des Artistes Décorateurs, il se signale à l’attention du public par ses créations en matière de luminaires. Mais son activité, beaucoup plus vaste, s’étend aussi au papier peint, à la reliure et même au mobilier et à la décoration intérieure.

En 1924, il entre, comme dessinateur, dans la maison de couture de Madeleine Vionnet. Il y crée des modèles de robes, de sacs, de bijoux. Bientôt, il est chargé d’aménager ses résidences privées.

Boris Lacroix s’assure la collaboration de plusieurs confrères dont Jean-Michel Frank, Pierre Chareau, Francis Jourdain, Jean Dunand.

 

On doit encore à Boris Lacroix des appliques, des lustres, des lampes et des vases décoratifs. Son style se caractérise par la prédominance de formes géométriques, de lignes rigoureuses, d’angles droits, de surfaces lisses sans aucune mouluration.

Ses meubles en bois sont fréquemment pourvus de structures métalliques, d’autres sont entièrement construits en duralumin.

Dans une interview publiée dans la Revue de l’Ameublement en Octobre 1967, il reconnaît qu’après avoir beaucoup admiré Ruhlmann, il a surtout été influencé par l’art de Djo-Bourgeois et de Louis Sognot.

 

Cf. P. KJELLBERG, Art Déco, Les maîtres du mobilier, Le décor des paquebots, Ed. de l’Amateur, Paris, 2000, p. 141-142.