S’abonner

Inscrivez-vous à notre newsletter

Subscribe elementum semper nisi. Aenean vulputate eleifend tellus. Aenean leo ligula, porttitor eu, consequat vitae eleifend ac, enim. Aenean vulputate eleifend tellus.

Subscribe elementum semper nisi. Aenean vulputate eleifend tellus. Aenean leo ligula, porttitor eu, consequat vitae eleifend ac, enim. Aenean vulputate eleifend tellus.

Pierre LEGRAIN (1888-1929)

Réputé comme dessinateur de reliures, il était devenu le premier collaborateur de Paul Iribe qui aménageait alors l’appartement de Jacques Doucet.

C’est ce dernier qui, en 1917, le charge d’habiller des œuvres originales et des manuscrits contemporains de sa célèbre bibliothèque.

A cette rencontre avec Jacques Doucet s’ajoute son contact avec des artistes comme Picasso, Derain, Brancusi, qui le familiarisent avec l’art africain et le cubisme. Il est considéré comme l’un des artistes les plus insolites de la période Art Déco.

 

La rigueur architecturale des pièces de Legrain n’exclut pas pour autant toute recherche décorative, voire un certain luxe : modèles uniques, matériaux rares et précieux, couleurs vives et contrastées. Legrain travaille en indépendant, en dehors de toute école.

L’autre visage de la production de Pierre Legrain vient de l’équateur et des tropiques, même si l’influence du Cubisme reste souvent sous-jacente. Ses meubles et ses sièges évoquent, par leur forme et leur décor, l’art brut des idoles et des objets mobiliers de l’Afrique noire. Son mobilier, d’aspect massif et robuste, est taillé dans des bois exotiques comme l’ébène ou le palmier, auxquels s’ajoutent des matières insolites comme cuir, parchemin, toile cirée, nacre, glace ou métal.

 

Cf. P. KJELLBERG, Art Déco, Les maîtres du mobilier, Le décor des paquebots, Ed. de l’Amateur, Paris, 2000, p. 149 à 152.